Du chou-fleur pour les fêtes

La lettre infos Prince de Bretagne
Qui sommes-nous ? Télécharger le catalogue La qualité Animer votre rayon
Chou-fleur

Récoltes retardées par les conditions météorologiques

Légume de plein champ, le chou-fleur pousse au gré de la pluie et des températures.

Alors que les plantations ont été stables (14 000 ha) pour un prévisionnel de 120 millions de têtes, les récoltes subissent un retard depuis fin octobre. Ainsi 12 millions de têtes n’ont pas été récoltées sur novembre et devraient arriver à maturité dans les semaines à venir.

ZOOM >>> Pourquoi de telles perturbations ?

Grâce à leurs stations expérimentales Caté (Saint-Pol-de-Léon) et Terre d’essais (Pleumeur-Gautier), les producteurs Prince de Bretagne bénéficient des enregistrements des données météo depuis 45 ans. Leurs analyses aident à expliquer les phénomènes qu’ils observent en parcelle.

A : les températures de septembre ont été trop élevées aussi bien le jour que la nuit. L’initiation florale (changement d’état physiologique : la plante arrête de produire des feuilles pour produire la fleur) a été fortement retardée, cette étape cruciale déclenche ensuite la formation de la pomme.

B : les températures ont été ensuite trop fraîches en octobre. Le développement et croissance de la pomme a donc été ralenti.

A + B : en plus des températures anormales, les parcelles ont été en grand déficit hydrique (-30% de précipitations) ce qui a aussi contribué à pénaliser l’initiation florale puis le développement de la pomme. Habituellement, les cultures bénéficient d’une irrigation naturelle bien suffisante.

D’où les perturbations sur les récoltes de novembre et décembre.

Et maintenant ?

Les cultures profitent du temps doux des deux dernières semaines et de la pluviométrie des vingt premiers jours de novembre. Toutefois le déficit hydrique est toujours d’actualité. Actuellement les producteurs récoltent donc les variétés de novembre. Les volumes récoltés ces derniers jours sont désormais revenus dans les normales de saison, 70 000 à 110 00 colis par jour. Le potentiel en récolte reste toujours sain. Les producteurs restent attentifs au développement de chaque culture et ne déplorent pas de perte en champ.

On pourrait s’attendre à un développement soudain des volumes si le retard accumulé venait sur quelques jours.

   
 

Début de saison :

• Barbucine
• Céleri


 

 

Pleine saison :

• Ail rosé
Carmine
• Champignon shii-také
Chou-fleur
Chou kale
• Chou romanesco
• Chou vert frisé
• Échalote traditionnelle
• Endive
• Jeunes pousses
de salades (mélange)
• Oignon de Roscoff AOP
• Oignon rosé de Bretagne

 

Quelques disponibilités :

• Carotte de sable
• Chou rouge/blanc
• Fenouil
• Mâche
• Persil frisé
• Poireau d'automne
• Tomates :
- Grappes
- Saveurs d’antan
- Cerises grappes
- Trio de cocktail
- Aumônière


 

Et aussi :

 
 

Légumes bio : Brocoli, Carotte, Chou blanc, Chou-fleur, Chou rouge, Chou vert, Échalote traditionnelle, Endive, Navet violet, Oignon rosé, Poireau, Potimarron, Radis noir, Romanesco, Topinambour.

 
 

• Mini légumes : Mini betterave, Mini chou blanc, Mini endive, Mini fenouil, Mini navet, Mini poireau, Mini romanesco.

• Légumes anciens : Betteraves (chioggia, golden, crapaudine), Capucine tubéreuse, Carottes de couleur, Crosne, Hélianthi, Navets (boule d’or, violet), Oca du Pérou, Oca du Pérou jaune, Panais, Persil racine, Pommes de terre (vitelotte, œil de perdrix, bleue d’Artois), Radis (bleu, noir, green meat), Rutabaga (violet, vert), Topinambour.

• Courges : Butternut, Potimarron, Rouge vif d’Etampes, Spaghetti.

 
     

Prince de Bretagne, défendons le goût du frais

Si vous souhaitez ne plus recevoir la lettre Infos Prince de Bretagne : cliquez ici.

Merci de ne pas répondre à cet email. Pour nous contacter cliquez ici.